Le Métavers

La première fois que nous entendons parler du métavers, c’est dans l’œuvre « Snow Crash » écrit par" />
A- A A+
Décryptage : Métavers et immobilier le début d’une nouvelle économie ?

Décryptage : Métavers et immobilier le début d’une nouvelle économie ?

Depuis quelque temps, on entend de plus en plus parler du Metavers. Véritable monde parallèle et virtuel, incluant notamment des biens immobiliers, il semble s’imposer comme le monde de demain. Mais qu’est-ce que le Métavers et comment investir dans ce monde virtuel ?


Le Métavers

La première fois que nous entendons parler du métavers, c’est dans l’œuvre « Snow Crash » écrit par l’auteur de science-fiction, Neal Stephenson, dans les années 90. Le terme vient du mot anglais « metaverse », soit meta-univers.
Cela désigne un monde virtuel dans lequel les internautes peuvent communiquer les uns avec les autres sur une plateforme via un avatar qui leur est propre.
Le métavers met en scène des événements de notre quotidien comme des concerts et des réunions... L’utilisateur est immergé dans un univers virtuel avec d’autres individus, permettant le contact social, comme dans la vraie vie.
Ce monde virtuel crée des communautés qui peuvent devenir puissantes et les marques intègrent de plus en plus ce type de plateforme pour y développer leur visibilité. L'intérêt pour le Métavers a grimpé en flèche depuis octobre 2021 après la décision de Facebook de faire de cette idée son nouveau projet d'entreprise en investissant 10 milliards de dollars.


Le Métavers et l’immobilier

Beaucoup d’entreprises du numérique y voient une porte d’entrée où le réel et le numérique pourraient fusionner.
C’est déjà le cas pour l’immobilier puisque le Métavers est en train de révolutionner le marché avec l’immobilier virtuel.
En décembre 2021, l’entreprise Republic Realm, basée à New York, a dépensé la somme record de 4,3 millions de dollars pour une parcelle dans le métavers The Sandbox.
Fin novembre, la société canadienne Tokens.com a déboursé 2,4 millions de dollars pour acquérir 565 mètres carrés virtuels dans la “Fashion Street” du métavers Decentraland.
En effet, contrairement au monde réel, le Métavers offre des possibilités infinies en termes d’architecture. Il n’y a aucune limite de temps, de budget ou d’espace, on peut laisser libre cours à notre imagination.
Ainsi, il existe une multitude d’opportunités pour les investisseurs immobiliers numériques.


Comment acheter un terrain sur le Métavers ?

Pour commencer, vous devez posséder un portefeuille électronique afin de sécuriser la cryptomonnaie que vous allez acheter sur les plateformes.
L’achat de biens s’effectue comme dans la vraie vie mais au lieu d’être en euro, ce sont des monnaies virtuelles.  La devise est différente en fonction des plateformes.
Ensuite, vous pouvez choisir la/les plateforme(s) dans laquelle vous souhaitez acquérir des terrains virtuels comme :
The Sandbox : un monde virtuel où les joueurs peuvent construire, posséder et monétiser leurs expériences de jeu.
Decentraland : un monde virtuel 3D où les utilisateurs peuvent explorer un vaste espace numérique.
Somnium Space : un monde de réalité virtuelle ouverte avec sa propre économie et sa monnaie. Sur l’espace Somnium, les utilisateurs peuvent créer des avatars, des biens et des expériences entièrement personnalisables.
Worldwide Webb : un jeu interopérable de métavers de Pixel Art MMORPG qui fournit des utilitaires aux projets NFT populaires.
Cryptovoxels : un monde virtuel et métavers, propulsé par la blockchain Ethereum.
Une fois que vous avez trouvé le terrain qui vous intéresse, il vous suffit de cliquer dessus et de l’acheter. Comme dans le monde réel, il peut y avoir des opportunités de négocier le prix.
Par exemple, Decentraland vous permet de faire une offre, qui peut être acceptée ou rejetée par le propriétaire.
La transaction est ensuite enregistrée sur votre portefeuille et génère un titre NFT sur la propriété qui vous est exclusif.


Un nouveau marché risqué ?

En 2022, les transactions immobilières dans le métavers entre grandes plateformes Decentraland et The Sandbox ont chuté de 97 %. Cette forte baisse peut résulter de plusieurs facteurs, car ce marché dépend entièrement des tendances du moment. La perte de confiance des investisseurs envers la cryptomonnaie suite aux différents scandales a commencé à fragiliser le métavers.
De plus, la hausse de la spéculation immobilière qui pousse de nombreux propriétaires à revendre leurs acquisitions pour obtenir des profits importants à fini par lasser les investisseurs. Cette technique a longtemps marché en raison de la fragile offre de biens immobiliers dans le métaverse et de la forte demande, qui a de fait grimpé les prix.
Autre point à prendre en considération, l’incertitude du marché, il n’y a aucune garantie sur la valeur des terrains achetés, si la plateforme ferme les terrains achetés sont perdus. De plus, le manque de maturité du secteur peut ralentir les investisseurs, tout est nouveau, il faut apprendre aux particuliers à utiliser le métavers et développer des nouvelles technologies facilement accessibles.

Pour le moment, nous n’avons pas assez de recul sur le métavers et le réel avenir de ces mondes virtuels pour estimer quel sera le rendement d’un investissement immobilier de ce type, et quel est l’intérêt pour les agences immobilières d’en faire partie. 
Comme tout investissement, l’achat de terres dans la métavers comporte des risques c’est pourquoi nous vous invitons à vous renseigner avant d’investir dans un monde virtuel.
Quels que soient les risques, avoir des biens immobiliers dans le métavers peux devenir une classe d’actifs de plus en plus importante pour les investisseurs.

Sources :
https://www.realite-virtuelle.com/immobilier-dans-le-metavers/
https://www.capital.fr/entreprises-marches/faut-il-se-laisser-tenter-par-un-achat-immobilier-dans-le-metavers-1426447
https://www.capital.fr/entreprises-marches/immobilier-les-prix-seffondrent-dans-le-metavers-1443723