A- A A+
Comment rédiger une bonne annonce immobilière ?

Comment rédiger une bonne annonce immobilière ?

Rédiger une annonce immobilière peut paraitre simple, mais il faut respecter certains critères techniques et légaux. Agence Plus vous guide pour optimiser vos rédactions d’annonces.

Une annonce qui donne envie

Le premier objectif d’une annonce immobilière est de donner envie aux acheteurs de la consulter.

Cela nécessite en amont de bien connaître ses acquéreurs. En effet, en plus des conseils que vous trouverez ci-dessous, le choix du vocabulaire utilisé devra être adapté à votre cible. Pour savoir comment mieux comprendre et cibler vos clients, n’hésitez pas à lire notre article "Qui sont vos acquéreurs ?"

L’annonce immobilière doit séduire en attirant l’attention de vos acquéreurs grâce aux principaux éléments suivants :

Un titre accrocheur : il doit donner envie de cliquer sur l’annonce.
Exemple : « Appartement spacieux et calme, sans vis-à-vis » ;
Une description du bien complète : celle-ci doit comporter un maximum d’informations et être agréable à lire. Il est important d’aérer le texte, de ne mentionner que les points positifs et d’éviter les fautes ;
Des informations essentielles : la superficie, l’exposition, le nombre de pièces, la vue, le jardin, le calme, l’emplacement… Vous pouvez ajouter quelques informations subjectives en utilisant des termes comme « élégant » ou encore « authentique » ;
Plus vous donnez des informations rapidement, plus votre annonce sera lue en entier.
Des photos qualitatives : 95 % des visiteurs d’un site d’annonces immobilières passent vingt secondes à regarder la première photo (selon le site Objectif Grand Angle) ;
Elles doivent donc être claires, de bonne qualité et mettre en valeur chaque pièce.
Les photos permettent à l’acheteur d’avoir une première opinion sur le bien et se projeter. Nous vous conseillons d’en mettre 5/6 ;
Privilégiez des photos différentes par rapport à vos concurrents pour une même annonce afin de vous démarquer et inciter l’acquéreur à cliquer sur votre bien ;
Une vidéo efficace : ajouter une vidéo à son annonce immobilière permet au vendeur de se démarquer. L’idée est de créer de l’émotion et de susciter le coup de cœur, ou du moins, une vraie envie de visiter le bien en le valorisant.
• Une visite virtuelle : accompagner son annonce immobilière d’une visite virtuelle est un atout considérable pour vendre vite et mieux (voir notre article ici).
La demande de visite virtuelle depuis un formulaire sur votre site web permet de qualifier votre base de données et rassure les propriétaires sur la confidentialité.

Une annonce bien référencée

Sur le web, pour qu’une annonce soit consultée, celle-ci doit apparaître dans les premiers résultats de recherche. Pour cela, il faut optimiser son référencement :

• Privilégiez un contenu de 250 mots ;
• Faites des phrases courtes ;
• Mettez une annonce différente sur votre site et sur les portails immobiliers pour éviter le plagiat. Il est difficile de créer du texte : c’est pourquoi le logiciel Agence Plus propose un générateur de texte qui le fait pour vous.

Une annonce respectant les obligations légales

Une annonce immobilière doit comporter un certain nombre de mentions obligatoires pour être conforme à la réglementation en vigueur :

L’état de la construction : maison neuve sous garantie décennale, appartement refait à neuf, travaux à prévoir, etc. ;
La composition du logement : le nombre de pièces ; la superficie du logement exprimée en m² (loi Carrez.)
La loi ALUR :

    Pour les annonces de ventes, cette loi impose d’inscrire sur l’annonce :
- La personne qui doit s’acquitter du paiement des honoraires (vendeur ou acquéreur) ;
- Le montant des honoraires ;

    Pour les annonces de locations cette loi impose de préciser sur l’annonce :

- Le montant du loyer tout compris ;
- Le montant et modalités de récupération des charges locatives et du dépôt de garantie ;
- Le montant des honoraires de l’agence en TTC ;
- La surface en m2 du logement ;
- La mention « location meublée » dans le titre lorsque c’est le cas.

• Le DPE (Diagnostic de Performance Énergétique) : Il permet au futur acquéreur d’avoir une estimation de la consommation énergétique d'un logement et son taux d'émission de gaz à effet de serre.
A savoir : Depuis le 1er juillet 2021, le DPE a perdu son caractère simplement informatif pour devenir pleinement opposable.

Si le bien en vente appartient à une copropriété, le vendeur doit faire figurer d’autres informations au sein de l’annonce immobilière :

- La précision que le bien est en copropriété ;
- Le nombre de lots au sein de l’immeuble ;
- Le montant annuel moyen de charges que le vendeur a payées ;
- La liste des éventuelles procédures dont l’immeuble en copropriété fait l’objet.


Vous l’avez compris, rédiger l’annonce immobilière idéale nécessite de respecter des critères techniques et légaux. En suivant nos conseils, vous augmenterez la visibilité de vos annonces.

Vous avez des questions ? N’hésitez pas à en parler avec les équipes Agence Plus !